1) Qu'est-ce qu'un incubateur ?


Dans le secteur de l'innovation, les incubateurs appelés aussi couveuse ou pépinière d'entreprises sont des structures intervenant dans l'accompagnement et à la création d'entreprise. Des professionnels et des experts accompagnent le futur entrepreneur dans la concrétisation de son projet, sans risquer de trébucher précocement en raison de problèmes matériels ou de la méconnaissance de difficultés récurrentes.


2) Que proposent les incubateurs ?


La principale mission des incubateurs est d'accompagner les créateurs d'entreprise dans leur projet. Pour cela, ils disposent de moyens variés :

1-Le partage d'expériences : Les incubateurs accueillent généralement plusieurs startups. Il est toujours intéressant de partager ses difficultés, ses questionnements et ses réussites avec d'autres porteurs de projet.
2-Le conseil : Les incubateurs proposent un suivi de la part de spécialistes du secteur d'activité concerné par le projet et une mise en relation avec des avocats, des banquiers ou des experts comptables, par exemple. L'objectif est aussi de trouver de futurs partenaires et d'envisager à terme une levée de fonds auprès des investisseurs, partenaires afin de lancer l'activité.
3-Des moyens logistiques : Les incubateurs mettent souvent à disposition des créateurs d'entreprise des locaux, des salles de réunion et du matériel (informatique, bureautique...) mais aussi une assistance dans la réalisation des prototypes.

4-Networking et Facilitation au financement : l'incubateur est l'endroit idéal pour construire et développer son réseau professionnel, disposant d'un réseau important de potentiels investisseurs ou encore de partenaires.

 


3) Label « Incubateurs » :


Est éligible pour le label « Incubateurs » en Algérie, toute structure publique, privée ou en partenariat public-privé qui propose un appui aux Startup et aux porteurs de projets innovants, en ce qui concerne l'hébergement, la formation, le conseil et le financement.

Les demandes d'attribution du label« Incubateurs » sont introduites auprès du comité national via le portail électronique des startup, accompagnées des documents suivants :
-Le plan d'aménagement détaillé de l'incubateur.
-Une liste des équipements mis à la disposition des Startup incubées.
-Une présentation des différents services offerts par l'incubateur aux Startup incubées.
-Une présentation des différents programmes de formation et d'encadrement proposés par l'incubateur.
-Les curriculums vitæ (CV) du personnel de l'incubateur, des formateurs et des encadreurs.
Éventuellement, la liste des Startup incubées.
-Un extrait du registre du commerce et des cartes d'identification fiscale (NIF) et statistique (NIS).
-Une copie des statuts juridiques de la société.
-Une attestation d'adhésion à la caisse nationale des assurances sociales (CNAS) avec une liste nominative des salariés.
-Une attestation d'adhésion à la caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS).
-Une copie des états financiers de l'année en cours.
-Les postulants souhaitant obtenir le label « Incubateurs » en Algérie, sont tenus de disposer d'un personnel ayant les qualifications requises et/ou une expérience professionnelle suffisante dans le domaine de l'accompagnement des entreprises.
Le label « Incubateurs » est octroyé au postulant pour une durée de cinq (5) ans, renouvelable.
 


4) Les Avantages Accordés Aux Incubateurs :


1) Exonération d'impôts

Les incubateurs bénéficient d'exonérations d'impôts de : (Pour une durée de deux ans - LF2021)

-La taxe sur l’activité professionnelle (TAP).
-L’impôt sur le revenu global (IRG).
-L’impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS).
-TVA pour les équipements entrant directement dans la réalisation de leurs projets d’investissement.

2) Financement :

Les incubateurs labellisés sont éligibles aux subventions de l'État.

3) Foncier :

Les incubateurs profitent de facilités à l'octroi de foncier et de concession.

 

À l’occasion de l’installation de la Commission de labellisation des « Startups », « Incubateurs » et « Projets innovants » le ministre a annoncé que cette commission se réunira périodiquement « en moyenne deux fois par mois » et permettra d’étudier les demandes qui seront réceptionnées « exclusivement » sur le portail “startup.dz”.

Concernant les incubateurs, il est exigé de présenter des services tels que le coaching et la formation, une bonne qualification de l’équipe ainsi que des résultats probants quant à l’aboutissement des projets suivis, enchaîne le cadre. Vous voulez obtenir le label incubateur ? Rendez-vous sur la plateforme dédiée du Ministère chargé de l'économie de la connaissance et des startups : 

https://startup.dz/pour-les-incubateurs/