Qu'est ce que les mycorhizes ?

 Les mycorhizes, un atout incontournable pour une agriculture durable. Ce sont des symbioses bénéfiques qui s’instaurent entre les racines de plantes et certains champignons du sol. Elles concernent plus de 95% des plantes terrestres dont la plupart sont des plantes agricoles et horticoles (relatif à l'horticulture, soit l'art de cultiver les jardins, de pratiquer la culture des légumes, des fleurs, des arbres, etc…) 

La mycorhization est indispensable pour 80 % des plantes à racines. Ces derniers favorisent l'absorption par les racines des éléments minéraux de la rhizosphère et du sol, et améliorent ainsi la nutrition de la plupart des espèces végétales et permettent de mieux absorber l'eau et de résister aussi au stress hydrique ainsi qu'aux maladies, facilitant par ailleurs  le développement d'autres micro-organismes nécessaires à la croissance des arbres et à l'équilibre du sol. 

 

Les mycorhizes – une fascinante biocénose en forêt

   

Les différents types de Mycorhizes :

  Il existe sept formes d’associations mycorhiziennes, nous nous intéresserons à trois d’entre elles : l’Ectomycorhize, l’Endomycorhize (ou mycorhize arbusculaire) et l'Ectendomycorhize. Ce sont les plus communes et les plus étudiées, notamment pour leurs rôles en agriculture et en foresterie, ainsi que pour la production de macromycètes, très  recherchés par les mycologues. 

 

  • 1. L’ectomycorhize : 

Les champignons se développent essentiellement autour de la racine, en formant un manchon mycélien, ou autrement dit, le manteau, à partir duquel se développent des hyphes (filament constitutif du mycélium des champignons supérieurs et des lichens.) qui s’insèrent entre les cellules corticales de la racine (réseau de Hartig), les cellules mycéliennes ne pénètrent jamais à l’intérieur des cellules végétales. 

Ce type d’association est principalement représenté chez les arbres forestiers des régions tempérées, méditerranéennes et boréales, mais il a été également décrit chez quelques espèces tropicales de la famille des Dipterocarpaceae, Euphorbiaceae etc.. . 

 

  • 2. L’Endomycorhize :

Sont caractérisées par l’absence de manchon mycélien externe et par la pénétration des hyphes fongiques dans les cellules corticales. Ces hyphes intracellulaires se ramifient intensément à l’intérieur des cellules du cortex racinaire pour former des structures appelées arbuscules.

Cette symbiose est rencontrée chez près de 80% des plantes dont la majorité des plantes de cultures (arbres fruitiers et d'ornement, céréales, plantes aromatiques…).

 

  • 3. l’Ectendomycorhize :

Caractérisées à la fois par la présence du manteau mycélien et le développement d’hyphes inter et intracellulaires. Elles se rencontrent chez les Arbutacées, les Monotropacées et sont formées par des Basidiomycètes.

 

Définition | Mycorhizes | Futura Planète

 

Quelque solution pour faciliter l'exploitation des mycorhizes? 

  En agriculture l’exploitation des mycorhizes est rendue difficile depuis une cinquantaine d’années à cause de la diminution et la simplification des rotations, l’utilisation excessive d’intrants chimiques de synthèse et l’exploitation croissante de variétés récalcitrantes aux champignons mycorhiziens. Néanmoins différentes mesures sont d’ores et déjà possibles pour respecter et favoriser cette association si bénéfique.

  • Ne pas bouleverser exagérément le sol.
  • Ne pas apporter des quantités d’engrais injustifiées et excessives.
  • Ne pas laisser les sols nus sur des temps longs et répétés.

 

Au total, la mycorhization permet aux plantes de compenser leur manque de mobilité et leur faible enracinement. Les champignons mycorhiziens ne sont pas toxiques pour les plantes en cas de surdosage, ils peuvent élargir le rayon de sondage des racines et absorber plus de nutriments. Par la suite, il faut clairement éviter l'utilisation de biocides.

 

 

 Le BioScience Club est un club scientifique de la faculté des sciences biologiques à l’Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene, fondé en 2017, qui assure la continuité d’un des premiers clubs d’étudiants en Algérie nommé ORCHIDÉE en 1989. 

 Le club a pour but de vulgariser les sciences biologiques en organisant des événements de sensibilisations, concours, des sorties pédagogiques, des panels et des conférences en promouvant les échanges entre étudiants et en les aidant à exprimer leurs sens de créativité et d’innovation.

Article rédigé par BioScience, Club partenaire du Foodtech Startup Challenge 2022.
 

 

Pour plus d'informations visitez : 

https://soolvit.com/foodtech-startup-challenge