Déjà c’est quoi cette matière ?

Le plastique représente un mélange contenant une matière de base (un polymère) qui est susceptible d’être moulé, façonné, en général à chaud et sous pression, afin de conduire à un semi-produit ou à un objet. Source : Plastics, the fact 2019 Plastics Europe.

Ce que nous vivons aujourd’hui

La pollution plastique est un souci environnemental majeur. Repenser la fin de vie de ce matériau pourtant si pratique devient donc un enjeu de société. Nadia Auclair, Présidente de Carbiolice dit : « Chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans les océans et si rien ne change, en 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons… ». Une réalité que nous connaissons tous, une réalité que nous passons dessus tous les jours. 

 

Types de pollution maritime

La pollution domestique

 La pollution domestique, causée par les  produits dangereux que nous jetons dans nos éviers, nos baignoires … Après que ces produits ne sont pas filtrés dans les stations d’épuration alors les eaux usées sont directement rejetées dans la mer.

 

 La pollution pétrolière

 Il y a deux types de rejets pétroliers, le premier s’appelle une marée noire, causée par les naufrages de pétroliers. Le deuxième type de rejet vient des hommes qui déversent volontairement plus de 120 millions de tonnes de pétrole par an.

 

 La pollution pluviale

 Les pluies acides détruisent des forêts mais aussi le milieu marin et le polluent. Par exemple, si quelqu’un fait tomber un pot de peinture par terre, les produits chimiques dans la peinture vont entrer dans le cycle de l’eau. Plus tard, la pluie retombe polluée. Alors il ne faut pas déverser des produits dangereux dans l’eau comme les huiles de vidange, les solvants,… parce qu’ils s'évaporent et retomberont sous forme de pluie.

 

 La pollution chimique

On retrouve dans la mer et dans les sols des substances chimiques dangereuses pour l'environnement. Elles proviennent des rejets des stations d'épuration, de l'agriculture (dans les pesticides qui sont utilisés), de l'industrie, des transports...Des pesticides, métaux et autres substances toxiques sont déversés chaque jour et menacent la chaîne alimentaire.

En effet, les substances chimiques s'accumulent dans tous les organismes. Elles contaminent d'abord les espèces végétales, qui sont directement reliées à la terre et se nourrissent de ce qu'elle contient, puis les organismes qui se nourrissent de végétaux. Le phénomène remonte ainsi toute la chaîne alimentaire et finit par toucher les plus grands mammifères et l'homme.

 

 La pollution agricole

 De nombreuses pollutions sont produites par l’agriculture. Les produits chimiques (pesticides, insecticides) sont utilisés pour tuer les insectes qui se nourrissent de ces plantations ou pour faire pousser les plantes plus vites.

En utilisant le cycle de l’eau, ces engrais chimiques se rejoignent tous dans la mer et cela produit donc les mêmes effets que sur la terre. De nombreux poissons meurent.

 

Ce qui se fait à grande échelle

Heureusement, la prise de conscience autour des enjeux environnementaux se développe et incite à de nouveaux progrès : amélioration du recyclage, utilisation de matières premières renouvelables, utilisation raisonnée des matériaux, développement de la biodégradabilité…En parallèle, de nouvelles lois entrent en vigueur :

2020 : limiter le suremballage et développer le plastique compostable

Au niveau européen, la directive SUP (Single Use Plastic) impose également un certain nombre de mesures : les touillettes, pailles et coton-tige ont ainsi été bannis de l’Union Européenne.

 

Face à ces interdictions, et afin de « limiter le suremballage et l’utilisation du plastique à usage unique », la Convention Citoyenne a également proposé en juin 2020 de « développer le vrac et les consignes dans les lieux de distribution » et de favoriser « les emballages biosourcés compostables ». Le compostage apparaît en effet comme une réelle alternative pour repenser la fin de vie de tous les plastiques ne pouvant aujourd’hui être recyclés ou réutilisés, parce qu’ils sont trop fins, souillés ou fabriqués en multicouches.

 

Ce qui se fait à petite échelle

En Algérie, de nombreuses initiatives se font dans ce sens, citant l’entreprise Nrecycli qui représente un exemple concret du traitement des déchets. D’autres associations comme Plogging Association Algeria, qui s’active dans plusieurs domaines, notamment la protection de l’environnement, font preuve de plusieurs activités de sensibilisation qui sont le moteur et déclencheur d’un mouvement de prise de conscience.

Que doit-on faire pour aider la mer ?

La mer recouvre 75% de notre planète et cette planète est peut-être la seule planète dans l’univers à avoir de l’eau. Alors si nous ne réagissons pas, nous et notre environnement allons mourir.

Les activités humaines sont responsables de la détérioration des fonds marins. Alors pour aider la mer voici quelques gestes simples :

Je ne jette pas de produits dangereux dans l’eau.

Je réfléchis avant d’acheter n’importe quoi.

J’essaie de mieux connaître le milieu marin.

J’adopte un comportement respectueux envers les milieux marins.

 

Devenir acteurs de la sensibilisation ou encore à travers une solution innovante? 

Save Sea Initiative est pour vous! Rejoignez l'écosystème œuvrant à favoriser la prise de conscience et mobilisation écologique collective par le biais de l'innovation permettant la réduction de plastique en espace maritime et bénéficiez d'accompagnement à  la réalisation et déploiement de votre projet / initiative de sensibilisation. 

Lien d'inscription: https://soolvit.com/save-sea-initiative

 

 

Article rédigé par: Aicha KAOUS